Pourtalès
Hôpital neuchâtelois - Pourtalès, centre hospitalier principal,
hôpital de soins aigus

 

Hôpital neuchâtelois - Pourtalès
Maladière 45
Case postale 516
2000 Neuchâtel
Tél  +41(32) 713 30 00 

 

Mission cantonale (état au 1er janvier 2013) : néonatologie

 

Activités médicales (état au 1er janvier 2013) :

  • médecine
  • chirurgie
  • gynécologie-obstétrique
  • pédiatrie, néonatologie
  • soins intensifs
  • oncologie
  • ORL
  • policliniques
  • centre d’urgences et SMUR

 

196  lits 

 

Histoire de l’hôpital

1231

premier hôpital du canton appelé « Hôpital du St-Esprit »

1373

fondation d’un nouvel hôpital à l’emplacement de l’Hôtel de Ville actuel

1779

construction d’un nouvel hôpital

1808

acte de fondation pour un hôpital ouvert à tous les malades

1811

ouverture de l’hôpital Pourtalès

1900

inauguration de la maternité

1914

transfert de l’hôpital de la Ville au quartier des Cadolles

1950

création d’unités de soins pour enfants et de logements pour le personnel aux Cadolles

1970

construction du COP (Centre opératoire Protégé) à Pourtalès

1980

fusion juridique des hôpitaux Cadolles et Pourtalès

1999

début des travaux du nouvel hôpital Pourtalès

2005

inauguration de l’hôpital, fermeture définitive de l’hôpital des Cadolles

2006

après signature de la convention d’intégration à l’Hôpital neuchâtelois, son nom devient « Hôpital neuchâtelois - Pourtalès »

Urgences
144
Hotline pédiatrie
032 713 38 48
Placebo remporte le prix SUVA des médias 2014C'est avec fierté que nous vous annonçons que l'émission Placebo "Cancer de la prostate : paroles d'hommes" a remporté le prix SUVA des médias 2014, prix remis ce matin au Musée Olympique de Lausanne par le Jury, présidé par Mme Renata Libal, rédactrice en chef de la revue Encore, en présence du Dr Jean-Emmanuel Lalive, médecin-chef du service d'urologie, de Georges Frioud, patient interviewé dans le reportage, et de Laurent Christe, directeur général. suite...
L'HNE s'autonomise en matière de SMURLa collaboration en matière de SMUR entre le service d'ambulances du Val-de-Travers et l'HNE prendra fin au début de l'année 2015. L'HNE va renforcer l'effectif soignant dans sa policlinique du Val-de-Travers tout en assurant lui-même la mission d'accompagnement du médecin smuriste par du personnel spécialisé. Cette autonomisation concrétise la volonté de l'HNE de doter son site du Val-de-Travers d'une policlinique répondant aux besoins de la population en complément à l'offre médicale de la région. suite...